Magie amour : Vrai/faux envoûtement

Vrai/faux envoûtement

Comment faire la différence entre

un véritable envoûtement

d'amour et un simulacre ?

Sur le plan des effets, il sera facile de faire la différence. Le simulacre n'aura aucune répercussion sur la cible du travail. Dans le cas d'un véritable retour d'affection, le résultat sera celui programmé par l'intervenant. Une réserve doit cependant être signalée à cet endroit. Le taux de réussite d'une intervention effectuée dans les règles de l’art peut aller jusqu'à 80 %. Il est parfois nécessaire de renouveler plusieurs fois l'opération.

Toutefois il sera difficile pour un profane de distinguer un simulacre d’une authentique opération de haute magie. Le client ou la cliente doit donc étudier soigneusement les qualités du professionnel qui va intervenir. Il sera toujours préférable de faire confiance à une personne capable d'expliquer ce qu'elle fait, pourquoi elle fait, comment elle fait.

La meilleure façon de se faire une idée du sérieux de la professionnelle en question est de lire attentivement ses brochures et différentes publications.

Nous le répétons : 90 % de ceux et de celles qui prétendent intervenir magiquement ne sont que des plaisantins ignorant tout des méthodes traditionnelles.

Le principe de l'envoûtement d'amour

Tout est dans tout. Le principe de l'action à distance est semblable à ce que les physiciens modernes appellent « physique de globalité ». Il n'est pas question ici de télépathie mais du principe des « champs d'énergie ».

Le postulat est le suivant : « l'univers est un tout et chaque parcelle agit sur ce tout », indépendamment de la distance et du temps. Le moindre papillon est solidaire d'une étoile lointaine. En agissant sur ce papillon, nous agissons en même temps sur l'étoile lointaine. Cette théorie, que nous retrouvons dans les œuvres des occultistes des siècles passés, a pour nom « la sympathie ».

Etre en sympathie avec… , signifie qu'il existe un lien entre deux éléments. Pour en revenir à des considérations concrètes, nous dirons qu'une action sur l’un de vos cheveux se répercutera sur l'ensemble de votre individualité.

Il existait au Moyen Age une curieuse coutume. Chaque paysan possédait une vache dont il tirait régulièrement le lait afin de nourrir sa famille. Lorsque le lait était mis à bouillir dans la cheminée, la maîtresse de maison faisait très attention à ce que ce dernier ne déborde pas. Si l'incident arrivait, c'est-à-dire si le lait débordait et se renversait pour partie, sur les braises, il fallait très rapidement jeter du gros sel sur le liquide qui avait débordé. Si ce geste n'était pas fait, les gens de l'époque pensaient que le pis de la vache risquait une inflammation. Cette coutume à caractère magique reposait sur le principe de la globalité, qui veut qu'une action sur un élément (le lait) se répercute sur l'être entier (la vache).

Abordons maintenant un aspect différent du mécanisme de l'envoûtement. Ceci mérite d’être signalé afin de permettre aux lecteurs et aux lectrices de mieux comprendre le principe de l'action à distance.

Curieusement, il est très difficile d'envoûter un animal isolé. Nous ne parlons pas de la basse sorcellerie consistant à empoisonner le bétail. Nous parlons ici d'envoûtement. Vous devez savoir qu'un animal n'a pas une individualité propre très développée.

Ses instincts sont inféodés à l'âme collective. Cette âme-groupe, qui est la mémoire collective de l'espèce, réalise une sorte de protection globale pour chaque animal. Moins l'animal sera différencié (crocodile instinctif ou chien fidèle), moins il sera sujet au phénomène d'envoûtement.

L'être humain étant le plus différencié, le plus personnalisé des animaux, il sera plus facile à attaquer sur le plan occulte. Mais, me direz-vous, mon chat a tous les symptômes de l'envoûtement. Dans ce cas, ce n'est pas le chat qui est envoûté directement, mais son maître ou sa maîtresse. Cette dernière retransmet à son animal les maléfices qu'elle ressent. Une intervention de désenvoûtement sur la personne en question libérera à coup sûr le chat, sans qu'il soit besoin d’intervenir directement sur l'animal.

Revenons à notre sujet. L'être humain fonctionne mentalement selon un processus particulier. Il possède une individualité, une personnalité qui opère selon deux modes différents :

  • le mental conscient,

  • le subconscient.

Notre conscient ne représente que 10 % de notre mode de fonctionnement général. Cela signifie que 90 % de nos pulsions échappent totalement à notre contrôle mental. Notre cœur bat, nos poumons respirent, notre estomac broie les aliments, sans que nous ayons besoin d'intervenir directement sur ces actions. Allons plus loin.

Lorsque nous tombons amoureux, quelle est la partie de nous-mêmes qui ressent l'émotion ?

L'amour est-il raisonnable ?

Décidons-nous volontairement de tomber amoureux d'une personne choisie ?

Eh bien non !

Quelque chose en nous tombe amoureux, « quelque chose » en nous éprouve de l'affection pour telle ou telle personne. D'ailleurs très souvent :

« le cœur a ses raisons, que la raison ignore ! »

L'amour en général n'est pas raisonnable : il EST ! ! !

L’inconscient

C'est notre inconscient qui pilote les émotions que nous ressentons. C'est donc notre inconscient qui tombe amoureux, ou qui nous oblige à tomber amoureux d'une personne de son choix.

Nous possédons tous dans notre famille une grand-mère qui aimait les hommes grands et blonds, mais qui s'est mariée à un petit brun dont elle est brutalement tombée amoureuse ! La compréhension de ce phénomène est d'une importance capitale dans les problèmes d'envoûtement d'amour.

En effet, si une personne tombe amoureuse de vous à cause des forces inconscientes qui la possèdent, elle vous quittera pour les mêmes raisons. Et si une magicienne ou un mage doit intervenir pour tenter de la faire revenir, ce sont ces mêmes forces inconscientes qui entreront en action. En un mot, l'amour échappe à notre mental. Heureusement d'ailleurs, sinon l'envoûtement d'amour ne pourrait pas exister.

En quoi consiste véritablement

le travail d'une magicienne efficace ?

Tout simplement, dans l'influence subtile et délicate de l'inconscient de la personne « cible », sur laquelle le travail sera effectué. Il ne s'agit donc pas de convaincre le mental mais d'induire un réflexe émotionnel et inconscient qui fera agir l'ensemble de la personnalité dans le sens du but recherché.

Comme vous pouvez le constater maintenant, le processus de l'influence à distance est particulièrement complexe. Ce qui signifie que seule une opératrice (ou un opérateur) de grand talent aura une chance de réussir son intervention. Nous sommes ici dans l'aspect le plus technique des phénomènes de retour d'affection.

L'intervenant agira donc directement sur l'inconscient de la cible du travail. Cette action s'effectuera par petites touches, de manière homéopathique, afin que la personne ne s'aperçoive du changement en cours. Le moyen utilisé consistera en des rituels spécifiques et répétitifs qui ébranleront progressivement la manière d'agir de la personne cible.

L'envoûtement finit par induire

des actes ou une somatisation

Prenons un exemple concret. Sylvie désire que Nestor revienne vers elle. Une opération sur statuette de 29 jours est décidée. Une fois la période la plus propice définie, l'opératrice prépare le support. Cette manipulation, qui paraît simple, demande cependant beaucoup de dextérité.

À l'aide de cire d'abeille mélangée à certaines poudres de plantes en relation avec le thème astrologique de l'intéressé, la magicienne va fondre dans un moule ritualisé la statuette. Elle procédera ensuite aux cérémonies préliminaires qui permettent de vitaliser le support.

Une pièce spécialement aménagée pour ce type de rituel servira de décorum. Un nombre précis de cierges brûlera sur l'autel. Un talisman représentant une étoile à 5 branches ou un blason spécifique se trouvera au centre de la table. Sur ce dernier sera placée la statuette en cire d'abeille.

L'opératrice commencera des incantations particulières afin de mobiliser ses propres énergies et d'attirer le maximum de force dans l'oratoire. Cette concentration préliminaire étant réalisée, la magicienne se dynamisera par des respirations violentes et forcées. Dès qu'elle sentira une pression convenable, elle prendra dans ses mains la dagyde, et se concentrera mentalement sur le but de l'opération.

Dans certains cas, des paroles particulières, des sons ou onomatopées rituelles, des gestes spécifiques, seront exécutés afin de renforcer l'opération. Ce rituel dure 45 minutes. Chaque jour, l'intervenant devra répéter cette cérémonie dans ses moindres détails, durant au minimum, une lunaison complète (29 jours).

Ce travail à une heure régulière (de préférence la nuit, lorsque le sujet est endormi) modifiera très légèrement le comportement de la cible du travail. Le mot comportement doit s'entendre sur le plan de son inconscient. Le véritable changement de comportement n'interviendra que plus tard. Il faut en effet une saturation d'énergie émotionnelle afin d'induire une sorte de mutation brutale du subconscient qui transformera les pensées en actes.

À l'issue d'un mois de travail, le support sera :

  • soit brûlé rituellement,

  • soit enterré soigneusement au pied d'un arbre.

Examinons maintenant ce qui doit se produire durant le temps de travail.

1 -- Tout d'abord au niveau de la statuette. Celle-ci se sature progressivement des énergies induites par l'opératrice. Ce phénomène augmente jusqu'à un paroxysme qui se situe très souvent à la fin des 29 jours de travail. L'objet est alors comparable à un accumulateur.

2 -- En même temps, dans l'inconscient du sujet, nous assistons au même phénomène. L'accumulation lente et progressive de l'envoûtement correspond à un programme établi avec le demandeur ou la demandeuse. Ce phénomène d'accumulation s'effectue de manière passive sur le plan du subconscient de l'envoûté. Quand le cycle de 29 jours est terminé, la charge émotionnelle est à son paroxysme. Très souvent, à ce moment, l'envoûtement d'amour n'est pas encore actif. Le comportement de la personne ciblée ne change pas (sauf pour les hypersensibles). L'influence affective est potentialisée dans l'inconscient, mais ne s'exprime pas encore.

Le temps de travail de 29 jours correspond à un cycle lunaire complet. C'est en quelque sorte comme si l'intervenant bandait une catapulte (chaque jour un peu plus), mais sans couper la corde qui va permettre au projectile de partir.

Comme nous l'avons vu précédemment, la statuette sera ensuite détruite (soit par le feu soit par la terre). La destruction du support, rapide ou lente, correspondra à la détente de la catapulte.

Que se passe-t-il à cet instant ?

Toutes les charges accumulées dans la statuette de cire d'abeille vont se trouver libérées. Elles vont heurter de façon plus ou moins violente le sujet. Cette énergie va s'ajouter à la charge préexistante dans le subconscient de notre cible. L'envoûtement est alors prêt à fonctionner.

La pleine lune

Vous savez que, lors du passage de la pleine lune, les personnes sensibles ont parfois des comportements étranges. Cela est dû au phénomène suivant : la pleine lune exacerbe notre inconscient. Elle amplifie ce qui est caché au plus profond de notre subconscient. Comme l'envoûtement d'amour est destiné à accumuler un programme énergétique particulier au sein du même subconscient, il est normal et naturel que, lors de son passage, ce programme soit activé. Si le travail d'influence a été réalisé correctement, et si le sujet possède une certaine sensibilité, l'acte programmé a toutes les chances d'être réalisé.

Lors de ce passage particulier de l'astre lunaire, la charge émotionnelle inconsciente va traverser la barrière du mental pour devenir consciente. C'est comme si un désir particulier venait de l'intérieur. Il est quasiment impossible au sujet de l'expérience de prendre conscience qu'il est envoûté. Par contre, en lui, un désir de plus en plus impérieux va naître. Le passage à l'acte suit souvent cette période. N'oublions pas que l'amour n'est pas un acte raisonné mais un acte instinctif répondant à des critères inconscients spécifiques.

Lors de cette pleine lune, notre malheureux envoûté passe par une phase particulièrement difficile. La brusque émergence du subconscient dans son mental se fait progressivement mais irrémédiablement.

Cette force crée une tension qui va augmenter progressivement jusqu'à la limite de résistance du mental. Ce déclenchement est variable dans le temps. La pleine lune est très souvent un seuil de départ du passage à l’acte. Mais ce dernier peut être retardé durant quelques semaines voire quelques mois après cette date.